tarte eau pomme

photo-3

Je sais pas vous mais moi, en ces temps de rentrée scolaire, de premiers froids et de changement d’heure mes mots clés pour passer une bonne journée sont : réconfort, simplicité et moindre effort.

Parce que oui on sait que dans l’idéal on doit manger plus de 5 fruits et légumes par jour

parce que non on n’a pas forcément l’énergie de se faire un jus de légumes ou de fruits même quand on a un extracteur ou une centrifugeuse

parce que oui on est fatiguée et que parfois on en a marre des infusions et qu’on a envie de craquer pour un soda

Voilà une recette hyper simple et rapide qui désaltère et réconforte sans aucune calorie au compteur

La tarte eau pomme

Une grande bouteille d’eau minérale plate ou pétillante

Une pomme bio*

Un demi bâton de cannelle

Ouvrez la bouteille d’eau, buvez quelques gorgées.

Lavez et coupez la pomme en morceaux assez fins pour qu’ils puissent passer par le goulot.

Mettez-les dans la bouteille d’eau avec le demi bâton de cannelle.

Fermez la bouteille, mélangez et buvez.

Au fur et à mesure que la journée passe, votre eau goûtera de plus en plus la tarte aux pommes. Sauf que vous aurez consommé zéro calorie et récupéré quelques bienfaits de la pomme et de la cannelle.

*Si la pomme n’est pas bio, pelez-là sinon vous allez vous faire une infusion aux pesticides…

Pickles de chou-fleur au curry

Si vous êtes abonné à un panier bio, il se peut que cet hiver vous soyez submergé par le chou-fleur. Voici une recette qui vous permet de les conserver au top de leur forme et que vous dégusterez un peu plus tard quand le goût du chou-fleur commencera à vous manquer.

Ingrédients

Un chou-fleur

20 cl de vinaigre blanc

40 cl d’eau

3 cuillères à soupe de sel

1 cuillère à soupe de sucre

1 grosse cuillère à café de curry

1 petite cuillère à café de curcuma en poudre

2 cm de gingembre frais pelé et détaillé en petits bâtonnets

1 cuillère à café de graines de coriandre

1 cm de piment rouge frais (facultatif) coupé en fines tranches

1 grand pot en verre à vis (ou plusieurs petits) que vous aurez stérilisés à l’eau bouillante au préalable.

Dans une casserole, mélangez l’eau, le vinaigre, le sel et le sucre. Faites chauffer doucement en remuant de temps en temps jusqu’à ce que le sel et le sucre soient dissouts. Sortez du feu et laissez refroidir à température ambiante.

Pendant ce temps, détaillez le chou-fleur en petits bouquets de la taille d’une bouchée. Mettez-les dans un saladier avec une bonne cuillère à soupe de sel et mélangez. Laissez reposer 30 minutes. Cette étape permet au chou-fleur de rendre un peu d’eau, ce qui l’attendri et lui permettra de s’imprégner du goût des épices de la saumure.

Pendant ce temps, remplissez le(s) pot(s) avec les épices (curry, curcuma, gingembre, graines de coriandre, piment). Si vous utilisez plusieurs pots répartissez les équitablement.

Rincez et épongez le chou-fleur, mettez-le dans le(s) pot(s) et couvrez avec le mélange eau/vinaigre en veillant à laisser au moins un centimètre avant d’atteindre le bord. Nettoyez au papier essuie-tout les éventuels débordements. Refermez bien le(s) pot(s).

Mettez au réfrigérateur pendant au moins une semaine en retournant de temps en temps pour que les épices se mélangent bien.

De cette manière le chou-fleur se conserve au moins un mois si pas plus.

Vous pouvez déguster ce pickles en sandwich avec un reste de viande froide ou avec tout ce qu’il vous plaira.

Purée de chou-fleur aux noisettes

Voici une recette bien de saison alliant la douceur d’une purée et le craquant de la noisette. On en profite pour les acheter fraîches si on en a l’occasion. Et ainsi faire le plein d’antioxydant. Rien de tel que pour affronter les premiers jours un peu plus frisquets.

Ingrédients pour 4 personnes :

un petit chou-fleur

son poids en pommes de terre farineuses

25 gr de beurre

1 à 2 cuillères à soupe d’huile de noisette

1 grosse poignée de noisettes

sel, poivre

Détaillez le chou fleur en bouquets, s’ils sont trop gros coupez les en deux

Pelez les pommes de terre et coupez-les en morceaux de la même taille que les bouquets de chou-fleur.

Rincez bien le tout, mettez dans une casserole et couvre d’eau. Salez, poivrez.

Portez à ébullition et laissez cuire une petite demi-heure.

Pendant que les légumes cuisent hachez grossièrement les noisettes.

Vérifiez la cuisson, les légumes doivent être bien tendres. Réduisez-les en purée à l’aide de votre instrument favori.

Ajoutez le beurre, l’huile et les noisettes, rectifiez l’assaisonnement.

C’est prêt.

Taboulé de chou-fleur à la framboise

Cette fois, une recette crue à base de chou-fleur et de framboise pour faire le lien entre l’été finissant et l’automne arrivant. C’est un accompagnement à servir avec de la volaille ou tout ce que vous voulez.

Pour 2 personnes

Un demi chou-fleur

125g de framboise

Le jus de deux citrons

1 bouquet de persil plat

huile d’olive

sel et poivre

Prélevez les fleurettes du chou-fleur en laissant de côté les tiges. Hachez les fleurettes le plus finement possible.

Mettez-les dans un saladier. Versez le jus d’un citron, un filet d’huile d’olive et un grosse pincée de sel.

Coupez les framboises en deux, mélangez-les au chou-fleur.

Rincez le persil plat, essorez-le et hachez-le. Mélangez-le au reste.

Arrosez d’un jus de citron, et d’un filet d’huile d’olive.

Rectifier l’assaisonnement.

C’est prêt.

chou-fleur à la flamande

Pour commencer cette semaine du chou-fleur, je vous propose une recette simple, rapide, saine et gourmande, tout ce qu’on aime quoi.

Je me suis franchement inspirée des asperges à la flamande avec une petite touche de quinoa et de chou-fleur en plus, bien entendu.

Ingrédients pour 2 personnes :

autant de chou-fleur que vous voulez

persil haché à volonté

2 oeufs

1 verre de quinoa

2 verres d’eau

2 cuillères à soupe de beurre fondu

Rincez le quinoa. Dans une casserole, versez le verre de quinoa et les 2 verres d’eau. Portez à ébullition, abaissez le feu et faites cuire pendant 10 min. Retirez la casserole du feu, couvrez-là et laissez gonfler le quinoa 5 minutes.

Pendant que le quinoa cuit, détaillez le chou-fleur en bouquets de la taille d’une bouchée.

Cuisez le chou-fleur à la vapeur 5 minutes ou portez à ébullition une grande casserole d’eau, salez et cuisez le chou-fleur une dizaine de minutes. Dans les deux cas, vérifiez la cuisson en goûtant un petit morceau. Moi je le préfère al dente, d’autres le préfèrent bien mou (mais là je ne sais pas si il reste des vitamines).

Quand le chou-fleur et le quinoa sont cuits mélangez-les dans une casserole en les écrasant un peu à la fourchette, gardez au chaud.

Portez une petite casserole d’eau à ébullition et mettez les oeufs à cuire pendant 5 minutes. Egouttez-les et faites-les refroidir à l’eau froide. Pelez-les.

Dans un caquelon faites fondre le beurre à feu très doux.

Dans chaque assiette, déposez une portion du mélange quinoa/chou-fleur, parsemez de persil hachez, déposez   l’oeuf coupé en deux par dessus et arrosez le tout de beurre fondu.

Bon appétit.

La semaine du chou-fleur

1407954615tumblr_n9y0x3HKeN1rv33k2o6_500

Je ne sais pas vous mais moi j’ai rarement le réflexe d’acheter du chou-fleur. Pourtant il m’attire avec ses belles petites fleurettes blanches, je le trouve beau ce légume ! Mais pour mon malheur, il ne m’inspire pas vraiment. A part une soupe ou un gratin, je ne sais jamais quoi en faire. Et ça m’agace, moi, de ne pas avoir d’idées alors qu’un ingrédient m’attire.

Je me suis donc creusée la tête pour ne plus jamais être en mal d’inspiration devant ce fascinant légume. Au final, j’ai recensé 7 recettes que je vous livrerai ici tout au long de la semaine. Il y en aura pour tous les goûts du cru, du cuit, du salé et même du sucré.

Oui mais, me direz-vous, pourquoi manger du chou-fleur alors qu’on n’aime pas vraiment ça et qu’en plus on ne sait pas comment le préparer ? Mon esprit contradictoire vous répondrait, justement, pour aller au-delà de nos préjugés et de notre zone de confort. Mais si vous voulez des arguments plus rationnels, les voici.

On en trouve quasiment toute l’année, il existe une vingtaine de variétés cultivées d’automne en été.

Le chou-fleur est riche en vitamine C, en vitamines du groupe B, en potassium et magnésium.

Le chou-fleur fait partie de la famille des crucifères (choux, moutarde, colza, roquette, etc.) et comme tous les crucifères il renferme des composés bioactifs (comme les glucosinolates) ayant des effets positifs sur le système immunitaire en général et contre certains cancers en particulier.

De par ses qualités nutritionnelles, on peut le manger autant cru que légèrement cuit.

Bref, ce légume offre en fait pas mal de possibilités culinaires.

Voilà, vous savez ce qu’il vous reste à faire :  courir acheter du chou-fleur !

Quizz Gourmand

919721_179683538855266_1521539844_o

ça y est, je me lance dans l’organisation de repas/performances avec mon amie et désormais collègue Gaya Topow.

Nous avons créé Les Micheline, un studio de design culinaire spécialisé dans l’organisation d’événements qui mettent en scène la nourritures et nos habitudes alimentaires.

Parce que pour nous manger n’est pas un geste banal et anodin.

Parce que pour nous manger c’est amusant, bruyant, choquant, provoquant, calmant, rassurant, et surtout vraiment bon !

Alors pour fêter ça, rendez-vous le 27 mai au restaurant Jour de fête à Bruxelles pour un QUIZZ GOURMAND bourré de surprises et de bonne humeur.

Pour en savoir plus, c’est ici.

Au plaisir de vous y voir !

Salade d’omega

DSC_0022

 

Vacances de Pâques obligent, je viens de passer quelques jours en famille au bord de la Mer du Nord. Quelle ne fût pas ma surprise de découvrir au détour d’une dune, des tapis entiers de pourpier sauvage.  Le pourpier, c’est une sorte de cresson mais plus doux, plus tendre et plus juteux. Mais surtout c’est bourré d’omega-3.  Oui, mais c’est quoi encore ça, les omega-3 ?

Ce sont sont des acides gras essentiels parce que notre organisme ne peut pas les synthétiser à partir d’autres acides gras. Nous devons absolument les trouver dans notre alimentation. Or celle-ci est souvent trop riche en omega-6. Ce qui serait une des causes de l’épidémie de surpoids et d’obésité que nous traversons actuellement.De plus, les omega-3 sont anti-inflammatoires, ils sont bons pour les cellules de notre peau, de notre cerveau. Bref ils  nous rendent minces, beaux et intelligents 😉

Alors comment on fait pour rétablir la balance ?

D’abord, on réduit sa consommation de produits industriels, de sucreries, de viandes et de produits laitiers.

Ensuite on consomme une à deux cuillers à soupe par jour d’huile de colza et/ou de noix vierge pressée à froid. On mange entre 150 et 300 g de poissons gras par semaine tels que le saumon, la sardine ou le maquereau. Si vous aimez ça, faites-vous des fricassées d’escargots et chaque fois que vous en voyez sur les étals ou dans les dunes précipitez-vous sur le pourpier et la mâche. Et faites-vous des salades un peu comme celle-là :

Ingrédients pour 2 personnes :

 1 botte de pourpier.

1 c. à s. de noix.

1 c. à s. de graines de tournesol.

2 c. à s. de raisins secs.

2 c. à s. d’huile de colza.

1 c. à s. d’huile de noix.

2 c. à s. de vinaigre de framboise ou balsamique.

Sel et poivre du moulin au goût.

Lavez et essorez la botte de pourpier. Mettez la dans un saladier avec les noix, les graines de tournesols et les raisins secs. Faites la vinaigrettes en mélangeant le sel et le poivre dans le vinaigre et ajoutez ensuite les huiles

 

 

C’est le printemps

L’hiver et ses températures glaciales nous tiennent tête. Sur les étales, les derniers légumes racines font de la résistance. Pourtant, nous on en a assez des soupes épaisses et des potées de légumes. On veut sentir la douceur du soleil sur notre visage et croquer des petits plats légers. Voilà pourquoi mon amie Sarah Golbaz et moi on a rafraichi nos classiques et imaginé pour vous un

Carpaccio de betterave chiogga et oranges sanguines, houmous de pois chiches germés au fromage frais de brebis.

Ingrédients pour 4 personnes
Pour le Carpaccio
2 betteraves chiogga
2 oranges sanguines non traitées
quelques feuilles de menthe et graines de sésame

Pour le houmous
65 g de pois chiches germés
65 g de fromage frais de brebis
2 cuillers à soupe de tahin
1 jus de citron
2 cuillers à soupe d’huile d’olive
1 ou 2 cuillers à café de cumin moulu au goût
une pincée d’anis étoilé moulu
Sel et poivre du moulin au goût

Pour la vinaigrette
2 cuillers à soupe d’huile d’olive
2 cuillers à soupe d’huile de pépins de courge
3 cuillers à soupe de vinaigre de framboise
Le zeste d’une orange sanguine
Sel, poivre du moulin Au goût

Cuisez les pois chiches germés dans de l’eau bouillante pendant 15 minutes.
Égouttez -les et passez-les sous l’eau froide pour stopper la cuisson.
Dans un blender mélangez le jus de citron, les pois chiches germés cuits, le fromage frais de brebis, le tahin, l’huile d’olive et les épices.
Salez et poivrez au goût. Rallongez avec un peu d’eau tiède si il faut assouplir la texture.

Faites la vinaigrette en mélangeant le sel, le poivre, le vinaigre de framboise, les huiles et les zestes de l’orange sanguine.
Pelez et lavez la betterave.
Détaillez la betterave en fines lamelles à la mandoline.
Faites mariner les tranches dans la vinaigrette.
Pelez les oranges sanguines à vif.
Détaillez-les en fines tranches avec un couteau bien aiguisé.

Dressez les tranches de betterave et d’oranges sur les assiettes. Décorez de quelques pointes de houmous, de feuilles de menthe et de graines de sésame.

_MG_9659Photo de Sarah Golbaz

Et en cuisine ou écoute

Punk is everywhere

Matin frisquet de novembre, fatigue, mal de gorge mais ni le temps ni l’argent d’être malade. Depuis des années, quand je sens le gros rhume arriver, je me jette sur l’oscillo cocsinum ou les gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse et la tisane anti-grippe de mon pharmacien préféré (camomille, lavande, aiguille de pin, bâton de cannelle et l’ingrédient secret). Hélas ! Hier matin plus rien de tout cela dans ma cuisine.

Par contre dans mes placards il y avait de la camomille, des clous de girofles, du laurier, des bâtons de cannelle, du pili-pili, de la spiruline, du miel et sur mon appui de fenêtre du thym frais et des citrons. Ni une ni deux tout ça s’est retrouvé en quantité variable dans ma théière avec de l’eau chaude. Et le mal de gorge est parti. En plus c’était bon et c’était bleu ou vert ou bleu, à vous de voir

Image

Moralité : Do It Yourself.  En cuisine comme partout, n’attendez pas que les choses vous tombent toutes faites dans le gosier. Retroussez vos manches, visitez vos placards et votre « trousse à outils personnelle », improvisez, nous somme entourés de solutions et non de problèmes.

Comme le dit Sandor Ellix Katz, mon auteur de cuisine préféré du moment, le « do-it-yourself est une éthique pratiquée par beaucoup de personnes différentes. C’est une attitude d’autonomisation et d’ouverture à l’apprentissage. (…)Pour la culture punk anarchiste le do-it-yourself ou d.i.y est une attitude face à la vie ».

Sur ce